• Annik Côté

L’impact des produits, services et moyens d’amaigrissement sur la santé


Par Annik Coté
Novembre 2021

 

De nombreuses sources d’information que nous retrouvons sur les médias sociaux et dans les revues, véhiculent l’idée que les personnes doivent être minces et/ou musclées pour être beaux ou belles et pour être en santé. Nous sommes quotidiennement exposés à ces messages.1-2* Ils font tellement partie de notre vie que nous ne sommes pas toujours conscients de leurs impacts.

Chez certaines personnes, le désir de répondre à ces standards de beauté peut les amener à développer une préoccupation excessive à l’égard de leur poids, les poussant à utiliser différents moyens pour perdre du poids rapidement (ex : régimes, programmes amaigrissements, substituts de repas, restrictions des calories, etc.). 3*

Voici quelques statistiques québécoises datant de 2014 :

  • Plus d’un adulte sur deux avait l’espoir de maigrir dans les six prochains mois.

  • Près de trois adultes sur quatre avaient utilisés une stratégie pour maigrir au cours des six derniers mois. 3*


Saviez-vous que… 95% des gens qui ont perdu du poids après avoir utilisé une méthode d’amaigrissement, reprennent le poids perdu et parfois même plus.


En plus d’être coûteux, le recours à des produits, des services et des moyens amaigrissants (PSMA) est souvent inefficace.


En réalité, les recherches ont démontré que lorsque l’emphase est mise sur le poids corporel ou la perte de poids spécifiquement, cela produit un impact négatif sur la santé physique et psychologique des personnes qui ont un problème de poids. 4*


Chez certaines personnes, les nombreuses tentatives de perte de poids vont engendrer un effet Yo-yo. Voici un schéma pour expliquer brièvement ce concept.



Ainsi, le recours à des méthodes d’amaigrissement de façon répétée peut avoir de nombreuses conséquences nuisibles pour la santé. Par exemple, cela peut augmenter l’insatisfaction à l’égard de son corps, diminuer le métabolisme de base, amener une relation malsaine avec la nourriture et notre corps. Ceci peut même mener à développer des troubles de la conduite alimentaire (ex : anorexie, boulimie, etc.). 3*


Il est important de demeurer vigilant et critique par rapport aux informations qui circulent sur les médias sociaux en lien avec la perte de poids. Avoir de saines habitudes de vie est une stratégie sécuritaire et durable pour la santé. Rappelez-vous qu’être maigre ne signifie pas nécessairement être en santé.


Pour approfondir le sujet :




 

Références


1 Flint, S. W., & Reale, S. (2018). Weight stigma in frequent exercisers: Overt, demeaning and condescending. Journal of Health Psychology, 23(5), 710-719. doi: 10.1177/1359105316656232


2 Robinson, E. L., Ball, L. E., & Leveritt, M. D. (2014). Obesity Bias Among Health and Non-Health Students Attending an Australian University and Their Perceived Obesity Education. Journal of Nutrition Education and Behavior, 46(5), 390-395.


3 G. Jalbert, Y. (2015). Démasquer l'industrie de l'amaigrissement. Association pour la santé publique.


4 Gagnon, H., Paquette, M.-C., & Plante, C. (2017). La perception du poids chez les adultes québécois. Ministère de la santé et des services sociaux.

65 vues0 commentaire