• Camille Lepage

Les problèmes de travail statique debout et comment les régler


Par Camille Lepage 
Novembre 2021

 

Le travail statique ou quasi statique debout, consiste en l’occupation d’un emploi où la personne reste debout sans se déplacer (ou très peu) et sans lever ou manipuler des charges relativement lourdes. Ce genre de travail est présent dans plusieurs emplois, par exemple : caissier(ère), portier(ère), travailleur(se) sur les chaines de montage en usine, etc. Bien que ce genre de positionnement semble inoffensif à première vue, rester debout sans bouger pendant plusieurs heures par semaine peut être risqué pour la santé musculosquelettique.


En effet, le fait de rester dans la même position et d’effectuer des tâches répétitives durant tout son quart de travail, présente un potentiel de blessure élevé. Le principal problème rencontré est l’inconfort ou la douleur au dos, surtout au niveau lombaire (Bataller-Cervero et al, 2020). D’autres structures peuvent aussi être affectées, comme le cou, les épaules, les trapèzes, etc. (Rissén et al., 2002). Bien que ces douleurs soient souvent transitoires, l’apparition de ce type d’inconforts augmente de 3x les risques de blessures plus sérieuses, nécessitant l’intervention d’un professionnel de la santé (Smith et al., 2019).


Mais ne vous inquiétez pas! Plusieurs astuces décrites dans ce texte vous permettront de diminuer les risques liés au travail statique ou quasi statique.


Ajustement de la table de travail


Il est important de bien ajuster le poste de travail pour chaque employé. Souvent dans les entreprises, les postes de travail sont fixes et ne peuvent pas être bougés. Dans cette situation il est possible d’ajouter un banc pour surélever les personnes plus petites ou une plateforme sur la table de travail pour les personnes plus grandes. Le but est donc de travailler à une hauteur se situant entre le nombril et la ligne mammaire et avoir les coudes le plus près possible d’un angle de 90 degrés.



Rotation des tâches


Lorsque possible, la rotation de tâche est une excellente méthode pour diminuer les risques de blessures. Ne pas toujours être au même poste et changer de tâche peut montrer des effets positifs sur le système musculosquelettique et ainsi aider à diminuer l’apparition de douleur au niveau du cou, des épaules, etc. (Rissén et al., 2002). Par exemple, il est possible de travailler à la caisse pendant 1h l’heure suivante, placer des produits sur les étagères.



Utiliser un repose-pied ou tapis rembourré


Une autre stratégie possible pour diminuer les risques d’aggraver ou de développer une douleur au dos (niveau lombaire) est d’utiliser un repose-pied. Il est recommandé d’utiliser un repose-pied d’une hauteur représentant 10% de la hauteur du travailleur. (Son et al., 2018). Cette technique est facile à réaliser et peut être utilisée à presque n’importe quel poste de travail debout. Il suffit d’alterner le pied sur le repose-pied régulièrement. Un tapis rembourré permet aussi d’augmenter le confort lors de longues périodes en position debout, surtout sur des surfaces comme le béton.


Étirements


Faire des étirements aide à diminuer les raideurs causées par de longues heures debout. Dans ce cas, le but n’est pas d’augmenter la flexibilité, mais bien de relaxer les muscles. Prendre 5 minutes pour s’étirer entre deux clients permet de diminuer les chances de ressentir des tensions, des inconforts ou de la douleur durant et après les heures de travail.




 
Références

Bataller-Cervero, A. V., Cimarras-Otal, C., Roche-Seruendo, L. E., Alcázar-Crevillén, A., Villalba-Ruete, J. A., & Berzosa, C. (2020). Static Balance Modification during the Workday in Assembly Chain Workers with and without Current Low Back Pain. International Journal of Environmental Research and Public Health, 17(20).


Rissén, D., Melin, B., Sandsjö, L., Dohns, I., & Lundberg, U. (2002). Psychophysiological stress reactions, trapezius muscle activity, and neck and shoulder pain among female cashiers before and after introduction of job rotation. Work & Stress, 16(2), 127–137.


Smith, M. D., Kwan, C. S. J., Zhang, S., Wheeler, J., Sewell, T., & Johnston, V. (2019). The Influence of Using a Footstool during a Prolonged Standing Task on Low Back Pain in Office Workers. International Journal of Environmental Research and Public Health, 16(8).


Son, J.-I., Yi, C.-H., Kwon, O.-Y., Cynn, H.-S., Lim, O.-B., Baek, Y.-J., & Jung, Y.-J. (2018). Effects of footrest heights on muscle fatigue, kinematics, and kinetics during prolonged standing work. Journal of Back and Musculoskeletal Rehabilitation, 31(2), 389–396.

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout