Decorative graphic

Le kinésiologue

Par Justine Brousseau

Pour reprendre la définition de la Fédération des Kinésiologues du Québec (FKQ); « Le kinésiologue est le professionnel de la santé expert du mouvement humain, qui utilise l’activité physique et motrice à des fins de prévention, de traitement et de performance ».

En d’autres mots, notre champ d’expertise consiste à intervenir auprès des gens, en évaluant leurs capacités physiques, leur proposant une intervention individualisée et en offrant un suivi sur une période préalablement déterminée. L’intervention peut se faire à titre préventif, pour diminuer les risques liés à l’inactivité physique (maladies cardiovasculaires, hypertension, diabète, certains types de cancer, etc.), à titre de traitement pour l’une ou l’autre des conditions mentionnées ou encore, dans un but de performance chez un individu, athlète ou non, qui aimerait améliorer ses capacités physiques afin d’atteindre un objectif précis.

De plus, le kinésiologue peut aussi se lancer en recherche pour faire avancer les connaissances concernant le domaine de l’activité physique, généralement en lien avec une autre sphère (exemple : maladie cardiorespiratoire, sédentarité chez une population donnée, santé mentale, etc.).

Le kinésiologue possède aussi des connaissances variées sur les saines habitudes de vie (nutrition, stress, sommeil, tabagisme, etc.) et est en mesure de référer la personne à un autre professionnel lorsque la situation de l’individu requiert des traitements qui dépassent ses compétences. Le travail interdisciplinaire est primordial pour le kinésiologue, puisque les nutritionnistes, psychologues, physiothérapeutes, massothérapeutes, médecins de famille, etc., sont des alliés importants ayants le même but que le nôtre, soit: le bien-être d’un individu.

Tout au long de sa carrière, le kinésiologue développe les compétences suivantes:

  • L’écoute des besoins, des objectifs et des buts d’un individu avec une ouverture d’esprit constante;

  • La prise de mesure anthropométrique et son interprétation (fréquence cardiaque, tension artérielle, tour de taille, etc.);

  • L’évaluation des capacités physiques d’un individu à l’aide d’une multitude de tests adaptés (tests cardiovasculaire, tests de force d’endurance ou de force maximale, tests de flexibilité, tests d’équilibre, etc.);

  • L’élaboration et la démonstration d’un plan d’entraînement adapté et spécifique, répondant aux attentes de l’individu;

  • Faire un suivi et l’ajustement du plan au besoin.
     

Le kinésiologue peut exercer dans l’un ou l’autre de ces milieux :

  • Hôpital, CLSC ou CHSLD;

  • Compagnie privée qui souhaite offrir le service d’un kinésiologue à ses employés;

  • Équipes sportives;

  • Écoles;

  • Centres interdisciplinaires;

  • Recherche scientifique;

  • Comme travailleur autonome, à la tête de sa propre entreprise;

  • Salles d’entraînement.

 

Voici quelques mots d’étudiants de la première cohorte de kinésiologues de l’UQAR en ce qui concerne la kinésiologie :

« Je penses que (le) kinésiologue est important, car il permet aux gens d’avoir une référence comme professionnel dans le milieu de l’entraînement. (Il est) une ressource pour les personnes qui ne savent plus trop quoi faire pour commencer ou pour recommencer à bouger » (Jackie Castonguay, 2021)

« (Selon moi), le kinésiologue est un spécialiste de la santé (qui est) disponible afin d'aider les gens dans leur pratique d'activité physique quotidienne » (Étienne Betty, 2021)

« Pour moi, un kinésiologue, c’est un professionnel de l’activité physique, oui, mais c’est aussi quelqu’un qui sait créer un lien de confiance durable avec ses clients pour qu’il ou elle devienne une référence et une personne à qui on peut se confier. Les saines habitudes de vies, ça ratisse tellement plus large que seulement la pratique d’activité physique! Le kinésiologue détient les connaissances ou va chercher les connaissances nécessaires pour fournir un entraînement adapté et personnalisé à (tous ses clients), peu importe leur condition et leur objectif. (En tant que kinésiologue), il faut être capable de sortir des formules « toutes faites » pour permettre à tous de s’épanouir dans la pratique d’activité physique! » (Sarah-Michelle Paradis, 2021)

«Le kinésiologue n’a pas son égal pour démystifier les mythes concernant l’activité physique et motiver les gens qui le veulent vraiment, à accomplir des changements importants dans leur vie, qui influent sur leur bien-être. Nous pouvons être une figure marquante pour certaines personnes et ça rend le métier très gratifiant.» (Jérôme Parenteau, 2021)

 

Sources : Fédérations des kinésiologues du Québec (FKQ), « Le kinésiologue », via https://www.kinesiologue.com/fr/le-kinesiologue

Decorative graphic